Acte I – Appel du Ministre de la Santé à la présidente de la FNO

Eclaircie en vue ?

Hier soir, 1er novembre, long entretien téléphonique entre le Ministre de la Santé Xavier Bertrand et la présidente de la FNO, Nicole Denni-Krichel.

Cette dernière a pu ainsi exposer le pourquoi de la colère de toute la profession devant le cadre proposé par les deux Ministères.

Le Ministre a semblé entendre les arguments de la profession quant au refus d’une orthophonie à deux vitesses.

Le Ministre de la Santé et celui de l’Enseignement supérieur doivent se concerter.

Le Ministre de la Santé reprendra ensuite contact avec la présidente de la FNO.

Restons mobilisés et déterminés !

Publicités

Urgent : actualité de la profession

Ce vendredi 28 octobre, une délégation composée de représentants de la FNO, la FOF, la FNEO, l’UNADREO et les grandes centrales syndicales a été reçue au Ministère de la Santé.

Lors de ce rendez-vous, le Ministère de la Santé a proposé un projet qu’il expose dans une lettre cosignée par nos deux ministères de tutelle.

Nous vous invitons à lire attentivement cette lettre que vous pourrez trouver à l’adresse suivante : http://www.sante.gouv.fr/la-formation-d-orthophoniste-et-de-masseur-kinesitherapeute-reconnue-en-master-le-feu-vert-de-xavier-bertrand-et-laurent-wauquiez.html

Lors de ce rendez-vous, la délégation a refusée le projet présenté par le Ministère de la Santé.

Nous vous prions de lire ci-joint le communiqué de presse de la FNO suite à ce rendez-vous :

Le ministère de la Santé
supprime la profession d’orthophoniste

28 octobre 2011 : Journée noire pour l’orthophonie

En refusant le grade de Master à tous les orthophonistes, le ministère provoque la mort prochaine de l’orthophonie

Le gouvernement a rendu son arbitrage : la reconnaissance de notre formation initiale à deux niveaux :

  1. Une formation généraliste en 1ere année de Master pour des orthophonistes de base, avec un exercice professionnel plus que limité !
  2. Une formation en Master 2, complémentaire et non obligatoire, pour un nombre limité d’ orthophonistes habilités à prendre en charge les patients victimes d’accident vasculaires cérébraux, les patients atteints de la maladie d’Alzheimer, de la maladie de Parkinson, les personnes aphasiques, les enfants sourds , les patients atteints des troubles de déglutition, de problèmes de voix, et les personnes laryngectomisés.

En refusant le master pour tous, Le gouvernement ne respecte pas la méthodologie et la définition du métier validé dans le référentiel de compétences.

Tous les orthophonistes exercent le même métier. Tous les patients doivent pouvoir trouver à proximité un orthophoniste correctement formé à l’ensemble des troubles qui relèvent de sa compétence.

L’orthophonie est UNE et INDIVISIBLE.

La Fédération Nationale des Orthophonistes :

  • refuse cette réforme de sa formation,
  • dénonce une destruction programmée de l’orthophonie,
  • exige la délivrance de l’autorisation d’exercice au niveau du Master pour TOUS les orthophonistes.

ELLE APPELLE LA PROFESSION TOUT ENTIERE A RESISTER ET A REAGIR POUR CONTRAINDRE LE GOUVERNEMENT  A REVENIR SUR SA DECISION, ET A RECONNAITRE LE NIVEAUMASTER 2 COMME NIVEAU UNIQUE DE FORMATION POUR LA PROFESSION D’ORTHOPHONISTE

MASTER On se moque de nous !

La réaction de la FNO à lire ici

Communique de la FNO : la profession se mobilise contre le mépris du gouvernement et de l’Elysée

NON à la casse du système conventionnel ! il faut changer la loi.

Communiqué de la FNO

12 septembre 2011 à Paris

A la lecture des projets de décrets relatifs au DPC (Développement Professionnel Continu) qui seront soumis au HCPP (Haut Conseil des Professions Paramédicales) le 13 septembre prochain, la Fédération Nationale des Orthophonistes ne peut que constater les effets dévastateurs de la loi « HPST » dans ce domaine.

La mise en place du DPC entérine la disparition pure et simple de la formation continue conventionnelle, les textes actuels dénient à la représentation professionnelle toute participation au choix des thèmes et à la gestion du DPC.

Alors que la profession a fait la preuve de sa connaissance des besoins de formation des professionnels en participant paritairement avec les caisses d’assurance maladie au choix des thèmes : plus de 95% de participation aux sessions proposées aux orthophonistes.

Alors que la profession a prouvé sa capacité à gérer les fonds de formation dédiés puisqu’un professionnel sur 5 pouvait avoir accès chaque année à une session de formation et ce, partout sur le territoire, contribuant ainsi à la qualité des pratiquesdans l’intérêt des patients.

Alors que la commission paritaire nationale garantissait la qualité des formations proposées en validant une à une les formations éligibles, leurs programmes et leurs budgets.

Les projets de textes relatifs au DPC décrètent que :

  • Les thèmes abordés en DPC seront imposés par l’Etat, sans avis des professionnels,

  • Il n’existe aucune garantie concernant la dotation et que les professionnels sont exclus de la gestion des fonds mis à disposition,

  • ce ne sont plus les contenus des formations qui seront validés mais seulement les organismes qui les délivrent.

 

  • Le gouvernement supprime la formation continue du système conventionnel

  • Les professionnels perdent un outil efficient de formation continue

  • Les patients y perdront ; la qualité des soins dépend, non seulement d’une formation initiale de qualité, mais aussi d’une formation continue conventionnelle adaptée qui permette aux orthophonistes de mieux répondre aux demandes et besoins des patients

  • La Fédération Nationale des Orthophoniste est opposée à ces projets de décrets et demande une modification de la loi et exige la pérennisation de la formation continue conventionnelle

Télécharger le communiqué au format pdf

Appel à mobilisation de TOUS les collègues de la Région!!!

De la part du Bureau du SROA (Syndicat Régional des Orthophonistes d’Aquitaine)

Chers collègues, chers amis,

Plus que jamais, la reconnaissance du niveau de master aux études d’orthophonie est menacée.

La FNO a apporté au gouvernement la preuve de l’éligibilité de la formation initiale au niveau du Master, ce que le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche a reconnu en se positionnant pour l’attribution de ce grade à nos études.

Malheureusement, le ministère de la santé, plus de deux mois après l’avis de MESR, semble renier la méthodologie qu’il avait lui même édictée, et nous a fait part de ses réticences à la reconnaissance de nos légitimes revendications.

Le combat, tout en se poursuivant sur le terrain de l’argumentaire et de l’objectivité, doit donc être aujourd’hui complété par l’action politique !

Toute personne politique apte à user de son influence, notamment sur M. le Ministre de la santé, doit être contactée.

Nous vous demandons, si vous le pouvez, d’activer vos réseaux de relations, connaissances, etc, et de vous mettre en relation avec Sophie GORCE-DUFIET, en charge de ce dossier sur la région.

Les rendez-vous peuvent être pris préférentiellement à Paris, à l’assemblée ou au Sénat, mais aussi en région.

L’action auprès de parlementaires a déjà porté ses fruits par le passé, notamment lors de la gratification des stages, la conjonction électorale, tant locale que nationale, donne à ce biais un poids supplémentaire.

Le moment est venu, il nous faut mobiliser !!!

Notre correspondante régionale se tient à votre disposition pour tout renseignement.

Très cordialement

Sylvie Zamanski
Présidente du SROA

Contact pour cette action:
Sophie GORCE-DUFIET
Membre de la commission Formation Initiale à la FNO
sophie.dufiet@orange.fr
Tél : 06 84 49 17 15

Formation des Pofessionnels de Santé participant à la prise en charge des patients atteints de SEP – Samedi 25 Juin

PROGRAMME DE LA FORMATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE

participant à la prise en charge des patients atteints de SEP

PSYCHOLOGUES ET ORTHOPHONISTES

LE SAMEDI 25 JUIN 2011 A L’HOTEL MERCURE BORDEAUX CHATEAU CHARTRONS

  •   9h00 à 10h00 Séance plénière (multidisciplinaire). La SEP en 2011.
  •  10h00 à 10h30 Pause gourmande.
  •  10h30 à 12h30 Ateliers Psychologues et orthophonistes.

Atelier : Sclérose en plaques, psychologie et cognition 10h30-12h30

(Manuel Boudineau et Delphine Hamel)

  • Quels troubles cognitifs dans la sclérose en plaques ?
  • Aspects psychologiques et psychiatriques
  • Intrication des aspects psychologiques et cognitifs
  • Principaux outils d’évaluation cognitive
  • Quels principes et pistes de prise en charge cognitive des patients atteints de SEP ?
  • Discussions :
  1. Autres types de prises en charge orthophoniques
  2. Cas cliniques
  3. Partage des pratiques
  4. Questions libres
  • 12h30 Pause déjeuner sous forme de buffet
  • 14h00 à 15h00 Assemblée Générale Aquisep 33

Cette session se veut une session d’échange, n’hésitez pas à partager vos expériences et à poser vos questions.

Vous pouvez aussi faire part de vos questions, besoins, cas cliniques avant la réunion en contactant par mail ou téléphone l’équipe d’Aquisep 33.

Vous pouvez vous inscrire à cette formation par mail, téléphone ou en renvoyant le bulletin d’inscription disponible ici.

Inscription gratuite pour les adhérents.
Bulletin d’adhésion disponible sur le site www.aquisep.fr ou au 05 56 17 48 71 (montant de la cotisation 10 €).

Intéractions Précoces le 17 Septembre 2011

Matinée organisée par l’ADRESAQ

(Association pour le Développement d’un Réseau Enfants Sourds Aquitain 0 – 3 ans)

 

Inscription préalable indispensable auprès de Mme Faure (nombre de places limité)

Gratuit pour les adhérents de l’ADRESAQ (adhésion 2011 sur place possible)

                                                                    Participation sur place de 20 euros pour les non-adhérents

CHU Pellegrin – Bâtiment D – 2ème étage – école ORL de Bordeaux

Lire la suite